Vous êtes ici : Accueil   >   Présentation   >   Historique et organisation

Historique et organisation

Fondé en 1871 au sein de la Faculté des Sciences de l'Université de Strasbourg, l'Institut de Chimie de Strasbourg a connu de nombreuses modifications au cours de son existence. Initialement installé dans un bâtiment rue Goethe, au coeur du campus wilhelminien l'Institut de Chimie s'est installé en 1964 à quelques centaines de mètres, rue Blaise Pascal dans la toute nouvelle "Tour de Chimie"

Actuellement,  les équipes de recherche de l’Institut sont hébergées dans 3 bâtiments,  sur le campus de Cronenbourg et  sur le campus de l’Esplanade au cœur de Strasbourg,  principalement au 1 et 4 rue Blaise Pascal.

Il s’agit d’une unité mixte de recherche (UMR 7177), associée au CNRS et à l’Université de Strasbourg, à vocation pluridisciplinaire, mais avec la chimie comme coeur.

La recherche réalisée au sein des 17 équipes, associe des chimistes théoriciens, chimistes de synthèse ainsi que des physiciens et biologistes (voir organigramme ci après). Elle s’attache à pousser les frontières de la connaissance dans le domaine de la chimie et à répondre à des défis majeurs actuels tels que la préservation de l’environnement, les nouvelles sources d’énergie, etc…. mais également la découverte de nouvelles thérapies… Les perspectives d’applications et de valorisation industrielle de sa recherche fondamentale sont donc importantes dans les domaines tels que l’énergie, la pharmacie, l’agroalimentaire…..

Bénéficiant du soutien du CNRS et de l’Université de Strasbourg, mais également de l’ANR et du programme  européen de soutien à la recherche sur appel à projet, l’Institut de Chimie de Strasbourg constitue au plan régional, national et international un pôle structurant dans les domaines de la chimie et un centre de formation d’excellence par et pour la recherche.

Fort d’environ 300 personnes (123 permanents, chercheurs,  enseignent-chercheurs, personnels techniques et environ 140 doctorants et post-doctorants, chercheurs invités), le dynamisme de l’Institut de Chimie de Strasbourg se reflète dans un grand nombre de publications avec près de 1000 publications, 600 communications entre 2007 et 2010, dans les revues les plus prestigieuses des champs disciplinaires du laboratoire.

Pour mener à bien ses études, l’Institut de Chimie de Strasbourg possède un important parc d’équipement permettant l’analyse physico-chimique et chimique des molécules connues et /ou synthétisées au laboratoire.

Les machines sont réparties dans 5 services scientifiques, qui, regroupés,  constituent une plate-forme technologique quasi-unique dans son périmètre et son importance dans l’Est de la France.

Elle regroupe :

  1. la résonance magnétique nucléaire : RMN liquide et solide
  2. la diffraction des rayons X : RX
  3. la spectrométrie de masse : SM
  4. la résonance paramagnétique électronique : RPE
  5. les analyses élémentaires /spectroscopie de fluorescence/dichroïsme circulaire et pouvoir rotatoire : AMS

Ces équipements gérés par des ingénieurs et assistants-ingénieurs servent aussi bien la recherche fondamentale qu’appliquée et sont ouverts au monde industriel dans le cadre de collaborations longues ou plus ponctuelles sous forme de prestations de service (pour en savoir plus voir « services scientifiques »)

Enfin une des missions importantes de l’Institut de Chimie de Strasbourg est la formation des jeunes chercheurs.

Le laboratoire est impliqué à divers niveaux de responsabilités dans 7 masters et l’école doctorale des sciences chimiques, ED 222 :

  • spécialité Chimie Moléculaire et Supramoléculaire
  • spécialité Chemoinformatique
  • spécialité In Silico Drug Design (co-habilité avec Paris 7)
  • spécialité Sciences Analytiques
  • spécialité Chimie Verte
  • spécialité Sciences Chimie et Physique
  • Spécialité Chimie Physique des Molécules et des Interfaces